Less is more

10 12 2009

En temps de crise (mais pas seulement) les annonceurs se serrent la ceinture, et serrent les cordons de la bourse, ce qui contraint les agences à devoir trouver les solutions les moins chères possibles. Avouons le, ce ne sont pas toujours les meilleures, car la qualité, ça a un prix (souvenez vous de Wolkswagen…)

Dans certains cas, toutefois, la contrainte s’avère être une source d’inspiration, et l’occasion d’aller plus loin.

Voici un exemple parfait  qui nous vient d’Israël. Pour 500$, Opticana a bénéficié d’une campagne intelligente aux retombées extrêmement positives:

Publicités