Google’s gift

11 11 2009

C’est bientôt Noël (enfin, dans un mois et demi quand même), déjà des décorations  sont accrochées dans les vitrines, et les catalogues de jouets s’invitent dans nos boîtes aux lettres..

A défaut de guirlandes, Google vient d’annoncer le cadeau qu’il offre depuis hier aux internautes, du moins ceux qui voyageront aux Etats Unis, pour les fêtes de fin d’année.

Il ne s’agit malheureusement pas d’un job dans l’entreprise la plus populaire auprès des jeunes diplômés, mais d’un accès gratuit au wi-fi dans 47 aéroports américains et sur tous les vols Virgin America, et ce jusqu’au 15 janvier 2010.

Cette offre se double d’un concours photo hébergé par la plateforme de gestion d’images de Google : Picasa. Le brief n’est pas compliqué: envoyer une photo de vous-même en train d’utiliser le wi-fi mis à votre disposition par Google, que ce soit dans un aéroport participant ou sur l’un des vols Virgin.
Les prix? « great stuff »…hum…c’est ce qui s’appelle être pour le moins évasif!

Ils auraient peut-être pu se fouler un peu plus quand même…

Et, comme ce sont les fêtes de fin d’année et que cela reste un des meilleurs moments de l’année pour appeler au don (et puis aussi parce que ça fait toujours bien), les heureux bénéficiaires de l’offre sont invité à donner pour l’une des trois ONG que soutient Google (qui doublera les sommes versées).

Pour plus d’informations, tout se trouve sur le site dédié à l’opération: www.freeholidaywifi.com

Conclusion: 2 géants, Virgin et Google qui nous ont habitué à de la créativité, de l’inventivité, des surprises, qui proposent une offre à fort potentiel, mais dont la réalisation semble laisser beaucoup à désirer, et qui risque de ne pas avoir la portée qu’elle aurait pu avoir. Dommage.

Publicités




Google avant Google

27 07 2009

Si vous vous êtes récemment rendu dans une bibliothèque, et surtout si c’était une bibliothèque universitaire, vous avez certainement du (encore) remplir une petite fiche de demande de livre.

Les catalogues de l’immense majorité des bibliothèques est maintenant informatisé, mais, allez comprendre pourquoi, les solutions techniques retenues ne peuvent pas prendre en charge aussi la réservation. Cela oblige donc à recopier les références, puis à aller porter sa demande au guichet, et attendre – longtemps – le livre. Certains trouvent peut être que cela fait partie du charme des bibliothèques, mais en attendant, ce n’est pas très 2.0 (ni très pratique!)…

Ce petit clin d’oeil nous montre ce que Google serait ou aurait été si chaque requête devait être faite sur une petite fiche…

Les bibliothècaires n’ont qu’à bien se tenir!