Quand le WWF va un peu trop loin…

16 09 2009

Les campagnes du WWF sont souvent percutantes, voire dérangeantes, parce qu’elles mettent le doigt là où ça fait mal, et nous rappelle à notre devoir de citoyen de la planète. Il semble toutefois que les défenseurs de la planète soient allés un peu trop loin cette fois-ci, en faisant convoquant les images, encore traumatisantes pour l’occident et les Américains en particulier, des attentats du 11 septembre. Le message n’étaient pourtant pas stupide: il s’agissait « juste » de dire que, si les attentats du 11/9 avaient fait de nombreuses victimes, les catastrophes naturelles (en partie dues au réchauffement climatique, et donc, dans une certaine mesure, à l’activité humaine) en faisaient bien plus chaque année.

L’idée créative, pour le moins frappante, consistait à montrer que ces catastrophes naturelles « équivalaient » (en terme de nombre de morts du moins) à des dizaines d’avions terroristes lancés sur Manhattan…

L’agence responsable de la campagne polémique est DDB Brasil, qui, depuis, se confond en excuses et invoque « l’inexpérience » de certains de ses consultants… Le pdg de DDB Global lui-même, Chuck Brymer, a fait des excuses publiques, qualifiant la campagne d’ « insensible et offensive »

A un moment aussi proche du triste anniversaire de ce jour terrible, on peut en effet a minima parler de maladresse…

L’idée en elle même n’étaient pas mauvaise, mais comme le dit l’adage, on peut parler de tout, mais pas avec n’importe qui. Et surtout, la règle n°1 est d’être à l’écoute de son public, or c’est bien ce qui semble avoir manqué car la moindre étude un peu sérieuse aurait très probablement montré que les Américains n’étaient pas encore prêts à voir et recevoir un message aussi « fort »…

Cela n’a pas empêché la campagne d’être primée aux One Show Awards…mais, comble de l’histoire, DDB est en train de tout faire pour faire annuler le palmarès et ainsi faire oublier au plus vite ce (bad)buzz…





Dis, maman, c’est quoi le Buzz?

28 04 2009

D’après Wikipedia, « Le buzz (anglicisme de bourdonnement) est une technique marketing consistant, comme son nom l’indique, à faire du bruit autour d’un nouveau produit ou d’une offre. Proche du marketing viral, il en diffère par la maîtrise du contenu »
« Le buzz n’utilise pas un média spécifique mais occupe tous les canaux de communication afin d’arriver à faire parler d’un objet. C’est une sorte de publicité sauvage qui passe par le consommateur et le fait devenir vecteur du message. »

On en voit tous les jours des exemples plus ou moins réussis, plus ou moins discrets, parfois drôle, parfois pas du tout. En voici un particulièrement croustillant et amusant, qui tourne en dérision la recherche du buzz à outrance, en l’occurence de la part d’un ministre, coaché par une équipe de communication gratinée.

Il a été réalisé par le groupe « action discrète » et s’intitule « Le buzz du ministre »

Toute ressemblance avec des personnes ou des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite.