What do you feel like listening?

26 11 2009

Grognon, stressé, enthousiaste, sportif, romantique…selon l’état d’esprit dans lequel on se trouve, et le moment de la journée, on n’a pas envie d’écouter la même musique. Et de manière générale, on n’a pas toujours le temps de se faire des listes de lecture aux petits oignons pour chaque moment de la journée, chaque occasion.

Un site a pensé à nous, et propose quelque chose d’un peu plus poussé que les « radios » que l’on trouve habituellement sur les sites de musique en ligne. En effet, sur Stere Mood, vous n’avez qu’à sélectionner une émotion dans le nuage de la page d’accueil, puis à vous laisser transporter par la musique…

Le choix est vaste, et toutes les petites fonctionnalités intelligentes nécessaires présentes: partager, acheter (et pas seulement sur iTunes, pour une fois!), tagger, ajouter à une liste, et, rare: report low quality, ce qui me semble vraiment bien dès qu’on touche à des fichiers de musique en ligne, donc compressés.

Pour une fois, le design n’est pas une énième déclinaison de celui d’iTunes,  avec du gris, des boutons arrondis, un aspect techno etc qui, à force d’être vu partout, pourrait devenir lassant…

Bref, c’est simple, intelligent et user centric: nice!

And you, what’s your mood?





Tchaïkovski par Vodaphone

28 10 2009

Après les très médiatiques opérations de T-Mobile, d’autres opérateurs téléphoniques se mettent aux opérations spectaculaires susceptibles de générer des vidéos vues des centaines de milliers de fois sur YouTube.

Le dernier en date est Vodaphone, qui vient de produire une « prouesse musicale » grâce à Jol Mulholland, un musicien: reconstituer, à l’aide de 1000 téléphones portables, et 2000 sms envoyés,  l‘Ouverture 1812 de Tchaïkovski, composé pour commémorer les victoires russes sur les armées napoléoniennes.

Écoutez plutôt:





Dell+MTV=Amplichoir

20 10 2009

Prenez d’un côté un fournisseur de solutions informatiques et techniques, et, de l’autre, LA chaîne de référence en matière de musique. Enfermez les quelques heures dans une pièce. Voici le résultat: Amplichoir.

De quoi s’agit il? De la plus grande chorale jamais mise en place.

Le principe est simple: tous les internautes sont invités à chanter une même chanson, toutes les prestations sont ensuite agrégées pour n’en former plus qu’une.

L’interface est très simple à utiliser:

Pour faire partie de la chorale: une webcam, un micro et quelques clics suffisent à vous enregistrer.

Pour écouter les prestations séparément et voter pour celles qui vous plaisent le plus, vous pouvez au choix naviguer sur la mosaïque ou utiliser le petit moteur de recherche.

Bref, c’est très simple, ergonomique, et plutôt bien fait.

Seul détail: ne vous attendez pas à une harmonie parfaite, car force est de constater que tout le monde n’a pas le même sens du rythme ni de la justesse de ton…Mais après tout, est-ce vraiment ce que l’on cherche?

Reste à savoir quel usage sera fait de ce contenu, et combien de personnes participeront. En effet, bizarrement, il n’y a pas de compteur, outil pourtant très répandu sur ce genre de site « participatif »…

Si vous aussi vous voulez entrer dans la danse, ou plutôt dans le chant, c’est ici que ça se passe: http://www.amplichoir.com/





Quand le WWF va un peu trop loin…

16 09 2009

Les campagnes du WWF sont souvent percutantes, voire dérangeantes, parce qu’elles mettent le doigt là où ça fait mal, et nous rappelle à notre devoir de citoyen de la planète. Il semble toutefois que les défenseurs de la planète soient allés un peu trop loin cette fois-ci, en faisant convoquant les images, encore traumatisantes pour l’occident et les Américains en particulier, des attentats du 11 septembre. Le message n’étaient pourtant pas stupide: il s’agissait « juste » de dire que, si les attentats du 11/9 avaient fait de nombreuses victimes, les catastrophes naturelles (en partie dues au réchauffement climatique, et donc, dans une certaine mesure, à l’activité humaine) en faisaient bien plus chaque année.

L’idée créative, pour le moins frappante, consistait à montrer que ces catastrophes naturelles « équivalaient » (en terme de nombre de morts du moins) à des dizaines d’avions terroristes lancés sur Manhattan…

L’agence responsable de la campagne polémique est DDB Brasil, qui, depuis, se confond en excuses et invoque « l’inexpérience » de certains de ses consultants… Le pdg de DDB Global lui-même, Chuck Brymer, a fait des excuses publiques, qualifiant la campagne d’ « insensible et offensive »

A un moment aussi proche du triste anniversaire de ce jour terrible, on peut en effet a minima parler de maladresse…

L’idée en elle même n’étaient pas mauvaise, mais comme le dit l’adage, on peut parler de tout, mais pas avec n’importe qui. Et surtout, la règle n°1 est d’être à l’écoute de son public, or c’est bien ce qui semble avoir manqué car la moindre étude un peu sérieuse aurait très probablement montré que les Américains n’étaient pas encore prêts à voir et recevoir un message aussi « fort »…

Cela n’a pas empêché la campagne d’être primée aux One Show Awards…mais, comble de l’histoire, DDB est en train de tout faire pour faire annuler le palmarès et ainsi faire oublier au plus vite ce (bad)buzz…





To Beezik or not to be

16 06 2009

Do you know Beezik?

Il s’agit de la toute dernière plateforme de téléchargement de musique, mais pas n’importe laquelle!
En effet, tout y est légal, vous pouvez écouter vos titres sur votre ipod, et en plus, vous êtes rémunéré lorsque vous téléchargez des titres, que demander de plus??

Comment ça marche?

C’est là que l’on comprends comment ils s’y retrouvent… En effet, la musique a un prix, et il faut bien rémunérer les artistes et les maisons de disque. Le business model est donc fondé sur la publicité, ce qui n’a rien de révolutionnaire. Par contre, l’usage qui en est fait est, lui, plutôt novateur, du moins dans son ampleur.

En effet, au moment de télécharger un titre (après vous être inscrit gratuitement), vous êtes obligé de regarder un spot de pub en plein écran, que vous aurez vous même choisi entre plusieurs juste avant. Et, attention, inutile d’essayer de tricher, le téléchargement s’arrête si vous quittez le mode plein écran avant la fin du spot…Et là où ils vont encore plus loin, c’est qu’à la fin du spot, vous n’êtes plus sur le site de Beezic, mais dans un autre onglet, sur le site de la marque dont vous venez de voir le film publicitaire!

Une fois l’onglet fermé et le titre téléchargé, vous vous dites que OUF, enfin, ça y est, vous êtes débarrassé de la pub, mais non! Elle est encore là, dans le titre même du fichier!

Exemple: The Pussycat Dolls – Jai Ho! (You Are My Destiny) (Beezik remercie Ford).wma

Alors, oui, c’est pratique, et c’est bien parce que c’est légal, mais alors qu’est ce que c’est laborieux comme process! (et je ne vous ai pas parlé de la procédure d’authentification lors du premier téléchargement pour pouvoir ensuite l’écouter…)

J’ai aussi oublié de vous dire qu’en téléchargeant des titres, vous cumulez des points, convertibles en argent sur des sites partenaires, qui ont l’air assez nombreux:

Bref, c’est tout sauf de l’USP, mais ça a le mérite d’exister, et ça rend bien service à tous ceux qui ne veulent ou ne savent pas télécharger de la musique illégalement…

Hadopi quand tu nous tiens….





Quelle "Single Lady" êtes-vous?

18 05 2009

L’un des derniers tubes de Beyoncé donne décidément des idées à beaucoup de gens, pour le meilleur et pour le pire…

Petite sélection non exhaustive :

Le clip original

Un remix…sexy en diable…

Un flash mob à Londres (pour changer…) organisé par la marque de chewing gums Trident, à l’occasion du lancement de leur nouveau Trident unwrapped. Apparemment, la marque est partenaire du dernier album de Beyoncé, ceci explique cela, enfin, si on veut…

Vous remarquerez que les personnes qui prennent des photos ou filment sont quasiment tous des hommes, qui n’auront jamais été aussi heureux que leur copine les emmènent faire du shopping dans le coin de Piccadilly Circus un samedi après midi…

Si vous aussi vous en connaissez des versions gratinées, n’hésitez pas à laisser un lien!





Life's for Sharing

4 05 2009

T-Mobile avait déjà organisé à Londres une flash mob dansante dans la gare de Liverpool Street le 15 janvier dernier.

L’opérateur téléphonique dont le slogan est Life’s for Sharing a récidivé à plus grande échelle jeudi dernier à Trafalgar Square, en rassemblant 13 500 personnes grâce à Facebook et Twitter. Il s’agissait cette fois-ci d’un karaoké géant, avec 2000 micros distribués à la foule, des tubes intemporels comme Hey Jude des Beatles, Summer Nights de Grease, ou encore Total Eclipse Of The Heart de Bonnie Tyler, pour un résultat plutôt impressionant. La joie des participants fait plaisir à voir!

On est loin de la psychose suscitée par la grippe…